La grêle : un danger réel en Suisse !

La grêle peut causer des dommages considérables sur les bâtiments. En Suisse, près d’un tiers des dommages causés aux bâtiments par les événements naturels est imputable à la grêle. En effet, la grêle est un phénomène fréquent, qui peut se produire dans la plupart des régions de Suisse. En moyenne, chaque bâtiment est exposé tous les 5 à 10 ans à des grêlons de 3 cm ; tous les 20 à 50 ans, leur diamètre peut même dépasser 3 cm.

Danger de grêle sur une surface de référence de 100 m2: taille des grêlons pour une période de retour de 50 ans

vers le géoportail fédéral (geo.admin.ch)

Légende de la carte du risque de grêle avec indication des diamètres des grelons pour une période de retour de 50 ans sur une surface de référence de 100 m2 (LEHA 100)

Légende et informations complémentaires:

Les cartes du danger de grêle montrent les valeurs de retour de la taille des grêlons LEHA-100 statistiquement estimées pour la période de retour de 50 ans. LEHA-100 décrit la plus grande taille des grêlons attendue sur une surface de référence de 100 m2. LEHA est dérivé de la taille de grêle maximale estimée par kilomètre carré avec l'algorithme radar MESHS (données radar de MétéoSuisse pour la période de 2002 à 2020). Les nouvelles cartes du danger de grêle représentent la taille des grêlons en fonction de la période de retour T. Ils décrivent la taille des grêlons qui sera dépassée dans les conditions climatiques actuelles, par surface de référence, avec une probabilité de 1/T par an. Ainsi, la carte pour 50 ans montre quelle taille de grêlon peut être attendue sur le long terme en moyenne une fois tous les 50 ans, ou avec une probabilité de 2% par an. Ces cartes fournissent une base actualisée pour évaluer le danger de grêle local. La carte des zones de grêle de l'annexe G1 de la norme SIA 261/1 (2020) reste valable sans modification.

Danger particulièrement élevé pour les stores

De manière générale, toutes les parties d’un bâtiment sont exposées à la grêle. Le risque qu’elles subissent des dommages dépend notamment du choix des matériaux ainsi que des produits de construction retenus. Du fait de leur conception, les stores à lamelles et autres dispositifs de protection solaires le plus souvent placés à l’extérieur du bâtiment sont particulièrement vulnérables, et donc fréquemment endommagés par la grêle. Ils sont à l’origine d’une part relativement importante du montant total que les établissements cantonaux d'assurance versent chaque année suite à des dommages dus à la grêle, total qui se monte en moyenne à quelque 100 millions de francs. Or, ces dommages peuvent être facilement évités : le fait de remonter les stores à temps permet de les protéger efficacement contre la grêle. Les vitres et cadres de fenêtres modernes sont beaucoup plus résistants que les stores à lamelles extérieurs et ne subissent en général aucun dommage dû à la grêle.

Pour en savoir plus sur les dangers naturels

Sur le site www.protection-dangers-naturels.ch, vous trouverez de plus amples informations au sujet des dommages causés par les dangers naturels sur les bâtiments, ainsi que des recommandations pour protéger votre bâtiment de manière appropriée.


En entrant une adresse, des coordonnées ou un numéro de parcelle et le nom de la commune, vous accédez directement au «check-up des dangers naturels» sur www.protection-dangers-naturels.ch, dans un nouvel onglet. Ainsi, vous obtenez facilement un aperçu complet des dangers à un emplacement donné et recevez des recommandations pour des mesures de protection en fonction des dangers et de la situation.